0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 30 août 2021
Méditation du 30 août 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49275 mots

Méditation du 30 août 2021

2021 08 30 LES YEUX FIXES SUR LUI (22TO1) (Luc 4, 16-30)

 

            Cette visite à Nazareth est racontée aussi par Matthieu (13, 53-58) et par Marc (6, 1-6), mais avec une conclusion différente.

 

« Selon son  habitude ». Effectivement, les évangiles, surtout celui de Luc, signalent que Jésus allait à la synagogue fidèlement le jour du sabbat ; les Apôtres continueront de s’y réunir le même jour, comme le rapportent les Actes des Apôtres, à plusieurs reprises. On ne s’y rassemblait que ce jour-là pour lire la Parole de Dieu (Thora et prophètes) et la commenter. C’est sans doute Lui qui choisit le passage pour en faire l’application à sa Mission propre.      

 

Ce commentaire de Jésus constitue le programme de son apostolat : Il vient sauver, et les guérisons qu’Il va opérer seront le « signe » du salut, même si les hommes interprètent ces « signes » comme leurs avantages matériels et recherchent Jésus pour ses bienfaits. Il lui arrivera de manifester sa méfiance à l’égard des personnes qui s’arrêtent aux manifestations extérieures et veulent faire de Lui un Messie triomphant. Mais pour Lui, la « mission » est et doit rester « le salut »

« Entre les préparations de l’Ancien Testament et les temps de l’Eglise, à venir (Actes des Apôtres), l’Evangile est le temps du Christ, temps primordial du « en ce temps-là », éternellement actuel et actualisable, désormais. » (BC II*, page 174).

Le verset 23 nous dit quelle curiosité Jésus reproche à ses compatriotes ; s’Il a fait des prodiges à Capharnaüm, qu’Il en fasse au moins autant pour les Nazaréens ! Jésus se plaindra de cette démangeaison de voir des signes. En fait, ils s’arrêtent  à l’aspect merveilleux, voire prodigieux, mais ne tirent pas la conclusion d’une conversion que Jésus voudrait.

Quand Jésus donne le témoignage de païens qui ont cru, Il soulève la colère de ses compatriotes. Mais « l’Heure » n’est pas venue !

Le discours de Jésus appelle à la conversion. « Nazareth est donc l’image préalable du drame du refus d’Israël qui aboutira à la passion. Mais il guette encore chacun de nous, comme en avertissent les termes universels du Prologue de Saint Jean, 1, 11-13 », note le BC II*, page 175.

« Il allait son chemin ». Rien ne saurait décourager Jésus : Il continue son chemin vers Jérusalem…

 

 

Répondre à () :


Captcha