0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 25 août 2021
Méditation du 25 août 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49284 mots

Méditation du 25 août 2021

2021 08 25 CONTRE VOUS-MÊMES (21TO3) (Matthieu 23, 27-32)

 

                                                                     

            Commentaire de la BC II*, page 580, pour ce passage « d’accusation ». Beaucoup d’exégètes pensent qu’il est de l’époque de la rupture des relations entre Juifs et chrétiens…

            « Amenée par l’image des « sépulcres blanchis » des v.27-28, l’invective s’amplifie encore, préparant l’accusation capitale qui va être portée aux v. 32-36. Alors qu’en apparence les contemporains de Jésus sont à l’opposé 

d’ancêtres meurtriers et s’en vantent (v.30), en réalité ils vont dans le même sens et les dépasseront même : car couvrir de tombeaux et de fleurs les prophètes, c’est une autre façon d’enterrer la Vérité, pour ne pas l’entendre (Cf. Ac 7, 51). La preuve en est que, si leur sont envoyés à eux-mêmes non seulement de nouveaux messagers, mais cette Vérité même en la Personne du Fils (= parabole des Vignerons homicides), ils vont Le flageller et Le crucifier (v. 34-36). (…) En un sens, elle rejoint Jean 8, 37.44

«  Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham, et pourtant vous cherchez à me tuer, parce que ma parole ne trouve pas sa place en vous. Vous, vous êtes du diable, c’est lui votre père, et vous cherchez à réaliser les convoitises de votre père. Depuis le commencement, il a été un meurtrier. Il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce qu’il n’y a pas en lui de vérité. Quand il dit le mensonge, il le tire de lui-même, parce qu’il est menteur et père du mensonge. »

                                                                      *

            Le verset 30 prend, avec la Passion et la mort de Jésus, une densité redoutable ; eux aussi vont participer à la condamnation. Ils n’ont pas fait que « décorer les tombeaux des justes », ils sont prêts à condamner « Le Juste ».

            Ce texte, si dur soit-il, nous renvoie à nous-mêmes, pécheurs ; nous avons participé indirectement  à la condamnation de Jésus, car c’est pour nos péchés qu’Il a été livré. « Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j’ai moi-même reçu : le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures » (1 Co 15, 3) et les chapitres 5à 8 de la Lettre aux Romains).

            Saint Paul opposera l’amour rédempteur à la violence spirituelle de la haine. Ne soyons donc jamais auteurs du péché ou complices du mal !

 

                                                                     

 

Répondre à () :


Captcha