0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 16 septembre 2021
Méditation du 16 septembre 2021
© viechretienne.fr

| Webmaster 49300 mots

Méditation du 16 septembre 2021

2021 09 16 VA EN PAIX (24TO4) (Luc 7, 36-50)

 

            Jésus lit les pensées dans le cœur de Simon. Il invente une parabole et demande à son hôte une réponse facile, mais capable de faire changer son attitude : au lieu de juger, Simon apprend à se remettre en cause. Ainsi Jésus remet-Il en cause les pharisiens.

                                                                      *

Un auteur syriaque anonyme du 6e siècle enseignait à imiter l’audace de la pécheresse qui a obtenu non seulement le pardon de Jésus, mais montrant un amour sincère, elle a servi d’exemple pour démasquer l’hypocrisie des pharisiens. Elle du moins mérite d’entendre : « Ta foi t’a sauvée ». Pécheresse, elle reconnaît ses torts, alors que Simon pense que Jésus, s’il était le « prophète »,  saurait « qui est cette femme… » De plus, Simon n’a même pas montré la politesse d’usage alors qu’elle a prodigué les signes d’amour. Jésus perce les secrets du cœur de Simon, et notre âme aussi.

L'amour de Dieu, sorti à la recherche des pécheurs, nous est proclamé par une femme pécheresse. Car en appelant celle-ci, c'est notre race tout entière que le Christ invitait à l'amour ; et en sa personne, ce sont tous les pécheurs qu'il attirait à son pardon. Il parlait à elle seule ; mais il conviait à sa grâce la création tout entière. (...)

Qui ne serait touché par la miséricorde du Christ, lui qui, pour sauver une pécheresse, accepta l'invitation d'un pharisien ? À cause de celle qui est affamée de pardon, il veut lui-même avoir faim de la table de Simon le pharisien, alors que, sous l'apparence d'une table de pain, il avait préparé à la pécheresse une table de repentance. (...)

Afin qu'il en soit ainsi pour toi, prends conscience que ton péché est grand, mais que désespérer de ton pardon, parce que ton péché te semble trop grand, c'est blasphémer contre Dieu et te faire du tort à toi-même. Car s'il a promis de pardonner tes péchés quel que soit leur nombre, vas-tu lui dire que tu ne peux pas le croire et lui déclarer : « Mon péché est trop grand pour que tu le pardonnes. Tu ne peux pas me guérir de mes maladies » ?

 Là, arrête-toi et crie avec le prophète : « J'ai péché contre toi, Seigneur » (Ps 50,6). Aussitôt il te répondra : « Moi, j'ai passé par-dessus ta faute ; tu ne mourras pas ». À lui, la gloire par nous tous, dans les siècles. Amen.

 

Répondre à () :


Captcha