0
Boite à Idée
La messe, Le temps de l’Envoi. (étape 4)
La messe, Le temps de l’Envoi. (étape 4)
© a

| Webmaster 597 mots

La messe, Le temps de l’Envoi. (étape 4)

Chers parents, nous étions heureux de nous retrouver avec le Père Alexandre lors de cette quatrième et dernière matinée-dimanche de préparation à la communion.

Après le temps de l’accueil, le temps de la réflexion sur la 4ème partie de la messe : l’envoi. : nous rendons grâce à Dieu, c’est toute notre existence qui doit devenir eucharistique, à l’image de Marie, femme eucharistique selon Jean-Paul II.

Vous retrouverez dans ce dossier les divers éléments : 

  • la beauté de la liturgie – 4ème partie-
  • le thème abordé : l’envoi
  • Sont joints également le texte utilisé ainsi qu’un tableau pour les enfants et une prière.
  • Vous trouverez également des signets de communion à faire colorier à votre enfant.

Ils seront offerts à la famille et aux amis en souvenir du jour de leur première communion.

Bonne préparation !

Françoise Gautron

 

Entrer dans la liturgie

Chaque dimanche nous sommes invités à la table du Seigneur.

Pendant la messe 4 moments se succèdent

1/ le temps de l’accueil et du rassemblement

2/ le temps de la Parole

3/ Le temps de l’Eucharistie

4/ le temps de l’envoi

Après la communion, la célébration se conclut par un rite très court : l’envoi de l’assemblée.

. Le rite de conclusion

Salutation

Après quelques annonces paroissiales, le célébrant salue l’assemblée : «  le Seigneur soit avec vous / et avec votre esprit. » ultime rappel de la présence du Christ en chacun de ses membres. 

Bénédiction 

Il invoque sur l’assemblée la bénédiction de Dieu.

Signe de croix 

Nous traçons sur nous le signe de croix.

Envoi

Le célébrant envoie l’assemblée avec une dernière injonction : « Allez dans la paix du Christ » à laquelle nous répondons « Nous rendons grâce à Dieu »

Allez dans la paix du Christ : un envoi en mission

«  Allez dans le monde entier, de toutes les nations faites des disciples. » Mt 28,19. En effet toute vraie rencontre avec le Christ est transformante ; elle nous sort de nous-mêmes et nous ouvrent aux autres.

La liturgie du dimanche introduit une rupture avec nos relations habituelles pour nous faire entrer dans un autre espace temps. Nous sommes renvoyés pour vivre notre condition à la lumière et dans la grâce de l’Eucharistie.

Nous rendons grâce à Dieu : une vie eucharistique.

L’eucharistie se poursuit sous un autre mode dans toute la vie qui tend à devenir’ une vie eucharistique’. On ne peut comprendre que si toute notre vie est impliquée. Le sacrement de l’Eucharistie est selon Benoît XVI, le sacrement de l’amour. Jésus nous montre la vérité de l’amour, qui est l’essence même de Dieu.

Ainsi d’eucharistie en eucharistie, nous nous laissons transformer par le Christ, nous contribuons à la croissance du Royaume de Dieu.

         Extraits du texte de Maurice Zundel utilisé dans ce temps fort :

Ce que veut dire le geste du lavement des pieds ?         

Le lavement des pieds nous délivre à jamais de ce Dieu tout-puissant, de ce pharaon céleste, extérieur à l’homme. Jésus brise toutes les idoles que l’homme s’est construites, tous les faux dieux qu’il s’est inventés. Jésus introduit dans l’histoire une transformation radicale des valeurs. La vraie grandeur, ce n’est pas de dominer, d’avoir des sujets, de leur parler à l’impératif, c’est de se donner jusqu’au don suprême qui est le pardon.

Il ne faut jamais séparer l’Eucharistie du lavement des pieds. Notre relation aux autres est à la fois crucifiée et transfigurée par notre relation à Dieu..

Le Christ nous demande de ne pas tuer en nous et dans les autres la personne, de respecter l’image de Dieu dans l’homme. L’amour ne s’achète pas il se donne : nous le trouvons qu’en le donnant.

 

messe.jpg
messe.jpg © a
messe.jpg

Répondre à () :


Captcha