Paroisse Notre-Dame-de-la-Plaine - Luçon
0
Le Pape et l'Eglise dans le monde
Un dimanche de la Parole pour remettre les Écritures au centre de notre vie

| Webmaster

Un dimanche de la Parole pour remettre les Écritures au centre de notre vie

le 26 janvier

La première édition du «dimanche de la Parole», qui sera célébré le 26 janvier prochain, 3e dimanche du Temps ordinaire a été présenté ce vendredi matin au cours d’une conférence de presse au Vatican. A l’occasion de cette initiative qu’il a lui-même lancée, le Pape François célébrera la messe en la Basilique Saint-Pierre.

Avec le Motu Proprio, Aperuit Illis, publié le 30 septembre, le Souverain Pontife invitait les fidèles à (re)devenir familier et intime de la Parole de Dieu et des Écritures Saintes, lesquelles sont inséparables des Sacrements, notamment de l’Eucharistie. Pour ce faire, le Pape proposait l’institution d’un «Dimanche de la Parole», qui se tiendrait chaque année, le 3e dimanche du temps ordinaire, et qui serait «consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu; afin que les croyants puissent «comprendre l’inépuisable richesse qui provient de ce dialogue constant de Dieu avec son peuple» (Misericordia et misera, n. 7).

Réveiller notre foi

Pour Mgr Fisichella, président du Conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, auquel a été confié l’organisation de l’événement, il est urgent que les catholiques retrouvent le contact avec la Parole de Dieu. Le prélat a ainsi pointé les lacunes, voire l’ignorance de nombreux fidèles sur les Saintes Écritures, les confusions devenues courantes entre Ancien et Nouveau Testament, les prophètes et les évangélistes, etc. L’heure est venue de reprendre la Bible qui dort, parfois poussiéreuse, dans nos maisons, de faire en sorte que cette Parole vivante de Dieu devienne une prière, une méditation, «un instrument qui réveille notre foi», qu'elle fasse partie intégrante de notre vie quotidienne.

Lors de la messe qui sera célébrée à cette occasion dans la Basilique Saint Pierre, le Pape accomplira un geste symbolique en remettant une Bible à 40 personnes représentant «diverses expressions de notre vie quotidienne» : de l’évêque à l’étranger, du prêtre au catéchiste, des personnes consacrées au policier et à la Garde suisse, des ambassadeurs de divers continents aux enseignants d’écoles primaires et professeurs d’Université, du pauvre au journaliste, du gendarme au détenu purgeant une peine à perpétuité mais bénéficiant d’un régime de semi-liberté, des familles aux sportifs de haut niveau. Des représentants des Églises orthodoxes et de communautés évangéliques en recevront également un exemplaire ; une manière de souligner la dimension très œcuménique de ce Dimanche de la Parole, alors que la semaine de le prière pour l’Unité des chrétiens sera à peine conclue.

Une aide dans la préparation de cette journée

Signalons enfin l’autre geste marquant de cette célébration : l’intronisation solennelle du lectionnaire qui a été utilisé dans toutes les sessions du Concile Vatican II. Une manière de rappeler que le Pape inscrit sa démarche dans le sillage de grands textes du Magistère, comme la Constitution dogmatique Dei Verbum ou l’Exhortation apostolique de Benoît XVI Verbum Domini.

Vatican News

Pourquoi ce dimanche spécial?

Le Pape François choisit donc de mettre la Parole de Dieu au centre de ce nouveau texte magistériel, et de lui accorder une place privilégiée un dimanche de l’année: «J’établis que le IIIe Dimanche du Temps Ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu», écrit le Saint-Père.   

La décision de François trouve son origine lors du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde. Le Pape avait alors «demandé que l’on pense à “un dimanche entièrement consacré à la Parole de Dieu, pour comprendre l’inépuisable richesse qui provient de ce dialogue constant de Dieu avec son peuple” (Misericordia et misera, n. 7)».

«Par cette Lettre, j’entends donc répondre à de nombreuses demandes qui me sont parvenues de la part du peuple de Dieu, afin que, dans toute l’Église, on puisse célébrer en unité d’intentions le Dimanche de la Parole de Dieu», poursuit-il. François inscrit aussi sa démarche dans le sillage de grands textes du Magistère, tels que la Constitution dogmatique Dei Verbum et l’Exhortation apostolique de Benoît XVI Verbum Domini.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter