0
Histoire et culture
Pourquoi offre-t-on des dragées aux baptêmes ?
Pourquoi offre-t-on des dragées aux baptêmes ?
© a

| Webmaster

Pourquoi offre-t-on des dragées aux baptêmes ?

Souvent, lors d’un baptême, le parrain ou la marraine offre des dragées.

La dragée est chargée d'histoire. Le confiseur romain Julius Dragatus aurait par inattention laissé tomber une amande dans du miel, vers l'an 177 avant notre ère.

En France, c'est au XIIIsiècle que la dragée telle qu'on la connaît est apparue. À l'époque, les apothicaires enrobaient leurs pilules de sucre de canne. C'est à Verdun que l'un deux a l'idée d'en napper une amande. On octroie à cette dragée, ou “épice de chambre”, des vertus digestives et de fertilité.

On en offre au peuple lors des sacres royaux, et Louis XIV en fit la friandise de sa cour, ordonnant qu'on en donne aux enfants des écoles tous les 1er de l'an. Les Médicis, et Catherine en particulier, favorisèrent son essor dans toute l'Europe au XVIsiècle, et bientôt tous les rois eurent leur drageoir de poche.

A l’origine, lors du baptême, des poignées de noisettes et d’amandes étaient jetées par le parrain à la sortie de l’église. Plus tard, celles-ci furent remplacées par des petits morceaux de papier et les traditionnelles dragées se retrouvent offertes plutôt que jetées. C’était un rite d’agrégation de l’enfant à la communauté. Petite anecdote : en français des petits morceaux de papier qui leur ont succédé signifie « dragées » en italien : confetti.

C’était un rite d’agrégation de l’enfant à la communauté.

Aujourd’hui, cette coutume marque encore la dimension festive associée à la célébration d’un baptême.

Sources : Eglise Catholique en France et Vendée Catholique

Répondre à () :


Captcha