0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 29 mars 2020
Méditation du 29 mars 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 29 mars 2020

(Jean 11, 1-45)

            « L’épisode de Lazare constitue une étape-clé dans le dévoilement de Jésus. Le temps de sa glorification est arrivé. La résurrection de Lazare est à la fois le septième et dernier « signe » de Jésus et le commencement de son entrée dans la « gloire ». C’est le signe qui anticipe et préfigure le destin de Jésus Lui-même. C’est aussi le « signe » qui pose de façon particulière la question de la mort et de la vie, face à laquelle chacun est conduit à faire son choix. Lazare est comme un miroir qui renvoie chacun à son destin d’homme mortel appelé à l’immortalité. » (A. Marchadour. « Venez et vous verrez » (Bayard 2011) ; Page 288.

            Pour Jean l’évangéliste, l’amitié qui liait Jésus aux deux sœurs (d’après Luc 10, 38-42) et à leur frère Lazare (dont Luc ne parle pas) s’épanouissait dans une démarche profonde du point de vue de la foi. Marthe devient le disciple qui avoue ouvertement sa foi : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. » Et quand Marthe entend dire à Jésus : « Ton frère ressuscitera », elle dit sa foi en la résurrection finale ; celle de son frère vient lui confirmer que Jésus peut ressusciter là où Il est, maintenant ; et Jésus joint le geste à la parole. Elle aussi, un peu comme Jean, « voit et croit ».

            « Le Maître est là, il t’appelle. » Marthe, trop préoccupée du service de l’accueil, d’après Luc, devient celle qui sait l’âme de sa sœur et sa soif d’écouter le Maître. Elle fait passer l’entretien avec Jésus avant les civilités qui la retiennent à la maison. Pour elle, nul ne peut manquer la grâce d’un dialogue avec un tel Maître qui vient de faire bondir sa foi. La relation spirituelle qu’elle noue avec Jésus diffère au point qu’on peut croire qu’elle a suivi les traces de sa sœur Marie, pour entrer dans le mystère de la foi. Les deux sœurs sont prêtes pour accueillir le message de Jésus sur la Résurrection.

            La nouvelle de la résurrection de Lazare a dû faire du bruit, puisque les chefs décident de « tuer aussi Lazare » (Jean 12, 10), en plus de Jésus. Le récit de ce « signe » se termine comme le premier à Cana : « ses disciples crurent en lui. (Jean 2, 11) ; et ici : « Beaucoup d’entre les Juifs crurent en Lui » (Jean 11, 45).

Répondre à () :


Captcha