0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 26 juin 2019 © viechretienne.fr

| cplucon

Méditation du 26 juin 2019

(Matthieu 7, 15-20)

            Invective contre les fauteurs d’hérésies, ce texte a été écrit  dans les années qui ont suivi le départ de Jésus et ressemble à une polémique, comme, un peu plus tard, la Première Lettre de Saint Jean qui parle des « anti-christs ». La parabole des arbres s’applique à des hommes, ceux qui ont déserté les communautés chrétiennes des premiers temps et s’opposent à leur idéal, ou même les persécuteurs. On note l’analogie avec les « sarments secs » de l’évangile de Jean, au chapitre 15.

            Le verset 16 et le  dernier verset (20) invitent à chercher quels bons fruits portent les « vrais prophètes », c’est-à-dire les témoins authentiques de Jésus. Les « mauvais fruits » des épines ou des chardons font souffrir ceux qui sont restés fidèles au message de Jésus, alors que les bons fruits construisent les communautés. L’invitation s’avère pressante de discerner non seulement le bien du mal en général, mais les fruits spirituels que portent les vrais disciples de Jésus. Saint Paul, dans sa Lettre aux Galates, parlera des « fruits de l’Esprit » (5, 22) : « Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. »

            « Loups voraces » : l’expression ne peut désigner que des personnes qui essaient de « dévoyer » les chrétiens attachés à leur foi ; car il y a toujours, hier comme aujourd’hui, des esprits faibles et incapables de discerner la vérité de l’erreur. C’est ceux-là que Matthieu et Jean essaieront d’éclairer.

            « Déguisés en brebis » : c’est leur première hypocrisie ! Ils se servent de ruses multiples comme pour appâter les faibles. Ils s’insinuent lentement dans « l’esprit », comme on le voit aujourd’hui de la part des « courtiers des sectes » qui abusent de l’ignorance religieuse pour prêcher l’erreur.

            Dieu nous a créés libres et il aime l’hommage sincère. Il revient aux disciples en union avec la communauté de l’Eglise de prêcher la vérité par des moyens honnêtes. Le temps n’est plus d’un prosélytisme qui se dévoile comme une méthode malhonnête pour entraîner dans le sillage d’un chef spirituel.

            L’Eglise a porté des fruits de sainteté tout au long de son histoire. Ses fruits sont ceux du Christ-Jésus.

Répondre à () :


Captcha
advertisment-image

Inscription à la newsletter Newsletter de la paroisse Notre Dame de la plaine - Luçon


Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription