0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 23 janvier 2020

| Webmaster

Méditation du 23 janvier 2020

(Marc 3, 7-12)            

            Marc et Luc ont parlé de l’empressement des foules autour de Jésus. Le verset 10 rejoint la parole de Luc 6, 19 : « Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous. » Dieu dans un homme ne peut pas passer inaperçu, Il rayonne. Mais qu’attend-on de Lui ? Pourquoi cherche-t-on tellement à Le toucher ? Les régions nommées par Marc s’étendent sur de longues distances, surtout pour des personnes qui ne se déplacent qu’à pied.

            Pour quoi les foules désirent-elles tant Le voir et L’entendre ? Marc nous répond que les guérisons ont beaucoup contribué à faire connaître, et suscitent une véritable « aura », amplifiée par le désir inné de « voir et de toucher » un personnage charismatique. Ce désir est de tout temps, comme si cette « force » pouvait se communiquer d’un autre à soi-même. Mais chez Jésus, cette « force » ne peut se réduire à un « fluide ». C’est le rayonnement même de la Divinité, de l’Amour de Dieu qui se penche sur les hommes et veut les « sauver ». Jésus ne s’oppose pas à ce rayonnement parce qu’il est sincère et fait grandir la foi et l’amour dans le cœur des hommes…

            Les deux derniers versets font allusion à la désobéissance d’Adam. L’attitude des hommes qui cherchent Dieu n’est point partagée par les démons, les « esprits impurs ». Ils reconnaissent le Fils de Dieu, mais ne peuvent faire que du tort au Royaume que Jésus prêche. Ce n’est pas eux ni la renommée de Jésus qu’ils peuvent répandre, mais ils cherchent uniquement à Lui nuire. Il ne suffit pas de connaître Jésus à la manière des démons, comme Saint Jacques le dit : « Toi, tu crois qu’il y a un seul Dieu. Fort bien ! Mais les démons, eux aussi, le croient et ils tremblent. » (Jc 2, 19). 

            La vie du chrétien n’est pas un tremblement de peur, mais devient un « témoignage d’amour ». Jésus a bien prévenu : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. » (Matthieu 7, 21). Les démons reconnaissent Dieu, mais nuisent à sa Volonté. Jésus n’est pas une vedette, mais le Fils de Dieu. Les saints ont donné la vraie attitude à observer pour « dire » Dieu. Ils vivaient de Lui.

Répondre à () :


Captcha