0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 21 septembre 2019 © viechretienne.fr

| cplucon

Méditation du 21 septembre 2019

(Matthieu 9, 9-13)

            Sans doute s’agit-il d’un agent des douanes à la frontière de Capharnaüm. Lévi a- t-il estimé qu’il vaudrait mieux prendre un pseudonyme d’allure hellénisante, Matthieu ? La tradition chrétienne a considéré que le Lévi de Marc 2, 13 (suivi par Luc 5, 27-28) était le même que Matthieu 9, 9. Le premier des quatre Evangiles lui est attribué, et la critique historique distingue un premier Evangile écrit par Matthieu en araméen, et traduit en grec plus tard par un groupe de disciples et assez considérablement augmenté.

            L’appel de Matthieu est très réduit dans sa forme : « Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit ». Matthieu, ou ses disciples, voulaient insister sur la scène qui accompagne parce qu’elle a dû marquer « le milieu » des publicains et interroger les pharisiens. Jésus a été contesté par ceux-ci et sa « justification », à l’aide de citations  rigoureusement choisies des prophètes, révèle la miséricorde divine, le « but même » de sa venue sur terre : « Je veux la miséricorde, non le sacrifice » (Osée 6, 6).

            Matthieu s’efforcera donc de montrer que Jésus ne vient pas bouleverser la foi juive en un Dieu Unique, mais que ce Dieu ne peut se contenter de « formalisme » : Jésus accomplira la Loi en établissant une relation du cœur qui s’était quelque peu perdue de vue dans le judaïsme. Son Evangile fera passer fera passer du judaïsme au christianisme. Ecrit ou revu à l’époque des tensions entre les communautés juives et chrétiennes, il porte la marque de ce passage « dans la douleur ».

            Matthieu s’est sans doute désigné dans le scribe qui « tire de son trésor de l’ancien et du nouveau » (13, 51). « Il possède et administre toute la richesse de l’Ancienne Alliance augmentée par les perfectionnements de la Nouvelle », dit la Bible de Jérusalem. L’Evangile selon Matthieu restera pour longtemps le plus connu dans le peuple chrétien, et le seul où a puisé pendant des siècles la Liturgie dominicale. Avec Vatican II, qui établit un cycle de trois ans avec des emprunts à l’Evangile selon Jean, une connaissance plus variée de la Parole de Dieu s’est  réalisée. Cette pratique montre d’ailleurs le progrès spirituel dont l’Evangile de Matthieu s’est fait le premier écho.

Répondre à () :


Captcha
advertisment-image

Inscription à la newsletter Newsletter de la paroisse Notre Dame de la plaine - Luçon


Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription