0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 14 août 2020
Méditation du 14 août 2020
© viechretienne.fr

| Webmaster

Méditation du 14 août 2020

2020 08 14 HOMME ET FEMME (19TO5) (Matthieu 19, 3-12)

            La Sagesse de Dieu n’a pas inventé l’amour pour que l’homme et la femme le défigurent. Le charme a été une étincelle, mais l’amour doit aussi être conduit par les deux partenaires pour s’affiner  au fil de l’existence par une victoire sur l’égoïsme natif et l’entraînement au don de soi. La domination d’une personne sur l’autre est un refus d’aimer et fait  dégénérer l’amour initial en intolérance, voire en haine.

            Moïse lui-même a été contraint de légiférer dans le domaine du mariage ; en tolérant le divorce en certains cas et dans certaines conditions, il ouvrait une brèche dans le plan de Dieu. Jésus demande de revenir à ce plan primitif, car il ne peut être faux. Ce n’est pas Dieu qui se trompe ; sa Providence ne se trompe jamais en ses desseins ; mais les hommes, en refusant de lutter contre leur égoïsme, s’en prennent à Dieu ; en eux, le Christ veut restaurer Adam et Eve dans leur état primitif.

            Jésus  indique : « Il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du royaume des Cieux. » Ces mots disent le bien-fondé du célibat-signe du monde à venir, où il ne sera plus question de mariage. A noter que Jésus « mentionne », sans imposer un choix ou même une préférence. Il respecte la liberté voulue par le Créateur. Mais l’exhortation finale, elle, laisse entendre une préférence : « Celui qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »

            Pour cette question délicate, l’Eglise a sans cesse voulu éclairer les disciples du Christ ; le divorce est toujours un échec, dont les victimes innocentes sont les enfants. L’homme n’est pas une fin, mais un commencement ; l’épanouissement est en Dieu.

            Saint Jérôme exhortait à conquérir la palme de la chasteté : c’est pour chacun une victoire, un triomphe.

                « Que chacun interroge ses forces pour voir s'il peut remplir les devoirs qu'impose la virginité et la pureté. La chasteté a des charmes naturels, elle attire à soi tout le monde, mais il faut que chacun examine ses forces, et que « celui qui peut comprendre comprenne». C'est la parole du Seigneur qui exhorte ses soldats, et les appelle à conquérir la palme de la chasteté, et il leur tient ce langage: «Que celui qui peut combattre, ne refuse pas le combat, qu'il remporte la victoire et qu'il triomphe».

Répondre à () :


Captcha