0
Commentaire de l'Evangile du chanoine Daleau
Méditation du 10 juillet 2019 © viechretienne.fr

| cplucon

Méditation du 10 juillet 2019

(Matthieu 10, 1-7)

           On le sait, d’un évangéliste à l’autre, les noms ne correspondent pas, ni avec la liste de Luc dans les Actes des Apôtres. Les « surnoms » n’expliquent pas non plus l’énigme : que l’on pense à la tradition selon laquelle Nathanaël serait Barthélemy… sans preuve formelle. Le premier porte trois prénoms attestés : Képhas, Simon et Pierre. On convient d’appeler Jacques le Majeur, le frère de Jean, pour le distinguer de Jacques le Mineur. L’ordre des noms semble significatif . Les noms changent de place dans les listes diverses : est-ce un « signe » de l’importance qu’ont pu revêtir les uns et les autres dans les communautés primitives au sein desquelles les Evangiles ont été, sans doute par étapes, rédigés ?

            La deuxième partie (verset 5) parle de la première mission des apôtres, sans doute très limitée dans le temps et l’espace ; on a avancé la durée de deux semaines et dans la proche région, mais ni l’un ni l’autre ne sont formellement attestés. Ce qui compte pour nous, de toute évidence, consiste dans le message que Jésus leur confie. Sans doute, tant que Jésus est là, la priorité va aux contemporains et compatriotes juifs ; ce sera une première étape. Car, en Israël même, des brebis se sont « perdues ». Que peut entendre Jésus par ce mot ? Une foi qui accepte des déviations ? Les prophètes l’ont souvent dénoncée, et elle s’accompagne parfois de déficiences morales ou de comportements scandaleux pour les faibles.

            « N’entrez dans aucune ville des Samaritains » Cela peut nous surprendre, mais fait allusion sans doute à l’indifférence à l’égard de cette province qui avait dans le passé malmené l’observation de la Loi et avait instauré dans le royaume du nord un temple et un clergé schismatiques ; les coutumes païennes s’y étaient établies, malgré les diatribes des prophètes. La lecture des Actes des Apôtres nous apprendra l’accueil des apôtres et des diacres en des périodes de persécution à Jérusalem (Ac 8).

                La consigne finale retentit encore aux oreilles de tous les disciples appelés à devenir des apôtres zélés : « Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. » Le disciple apprend l’amour de Jésus à son école ; l’apôtre montre sa passion pour le Royaume.

Répondre à () :


Captcha
advertisment-image

Inscription à la newsletter Newsletter de la paroisse Notre Dame de la plaine - Luçon


Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription