Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 9 Mai 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 9 Mai 2018

(Jean 16, 12-15)

            12 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. 13 Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. 14 Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. 15 Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.



            Quelles sont donc ces choses ? Dans cette partie de son discours, Jésus veut préciser le rôle de l’Esprit Saint qu’Il enverra du Ciel une fois qu’Il y sera remonté : il vous conduira dans la vérité tout entière ; ce qu’il aura entendu, il le dira ; ce qui va venir, il vous le fera connaître.

            C’est donc Jésus qui dira à l’Esprit Saint ce qu’Il doit révéler aux disciples pour qu’ils avancent dans la Vérité tout entière. L’Esprit Saint guide l’Eglise qui découvre sans cesse la vérité, autrement dit les richesses spirituelles du Royaume, toutes « contenues » en Jésus, mais que les hommes découvrent progressivement.

            L’Esprit Saint glorifiera Jésus en reprenant ce que Jésus a dit, car « c’est la Vérité au présent », même si les hommes la découvrent au fil de leur vie.


            Saint Hilaire de Poitiers, dans son Traité sur la Trinité, aborde la question théologique qui sera plus tard débattue « dans la douleur » : « L’Esprit Saint procède-t-Il du Père ET du Fils ? »

            « Notre-Seigneur n'a donc point laissé dans l'incertitude si le Saint-Esprit venait du Père ou du Fils; il a reçu du Fils d'être envoyé, et il procède du Père. Mais je demande si c'est une même chose pour l'Esprit saint de recevoir du Fils et de procéder du Père? On devra certainement reconnaître que c'est une seule et même chose de recevoir du Fils et de recevoir du Père; car lorsque Notre-Seigneur dit: «Tout ce qu'a mon Père est à moi», et qu'il dit en même temps que l'Esprit Saint recevra de ce qui est à lui, il enseigne par-là même qu'il doit recevoir également du Père. Il dit cependant qu'il recevra de ce qui est à lui, parce que tout ce qui est à son Père est à lui. Cette unité ne peut donc admettre de différence, peu importe de qui on reçoit, puisque ce qui est donné par le Père est considéré comme donné par le Fils. »


            Ces versets sur les relations entre les Personnes de la Trinité ont suscité par la suite dans l’Eglise des réflexions qui ont divisé les théologiens. Nous comprenons au moins à partir de cela que la Vérité tout entière sur Dieu ne nous sera révélée, comme l’a dit Saint Augustin, que dans la vie éternelle. Il cite à l’appui 1Jean 3, 2 : « Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.