Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 9 avril 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 9 avril 2019

(Jean 8, 21-30)

            Jésus révèle Qui Il est. L’expression « JE SUIS » reprend la révélation du « Buisson ardent » : 54 fois, Jean reprend ce mot dans son Evangile. Ici, il y a toute une « approche » avec un groupe d’interlocuteurs, méfiants au premier abord. Quand Jésus dit que ses auditeurs ne peuvent aller où Il va, ils se demandent s’Il ne va pas se suicider. Lui parle du Ciel, de son Père.

            « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde ». Pour nous aujourd’hui, ce langage est clair : Jésus vient du Père, Il est Dieu ; ses auditeurs sont des hommes, fils d’Adam, et ils ont des réactions d’hommes qui ne peuvent admettre sa véritable identité.

            Jésus demande de croire qu’Il est le Fils de Dieu : ce qu’Il est, ce qu’Il dit et que nul ne peut mettre en doute, ce qu’Il fait (actes divins comme remettre les péchés ou pouvoir surnaturel de chasser les démons ou de guérir toutes sortes de malades…), tout révèle qu’Il est venu sur terre  (comme son Nom l’indique) pour sauver.

            « Toi, qui es-tu ? » Les interlocuteurs de Jésus posent pas la question loyalement, semble-t-il, mais sont-ils prêts à accueillir la réponse  qu’Il veut leur donner ? A beaucoup d’hommes, Il peut répéter : « Je n’ai pas cessé de vous le dire »,  mais ceux qui ont entendu parler de Lui, admettent-ils ce à quoi engage la réponse ?

            Ceux qui entourent Jésus « ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père ». Apparemment, c’est impossible que Jésus soit son Fils, et c’est ce manque de foi qui les juge. Le mystère de la Croix fera comprendre aux hommes Qui est Jésus. Il accomplit parfaitement la Volonté du Père et Il est toujours avec Lui, de cœur et de volonté. Le Père ne saurait laisser seul son Fils qui fait tout pour accomplir sa volonté.

            L’évangéliste note que « sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui. » Sans doute, au fil du discours, ont-ils retenu que Jésus était « docile » à Dieu le Père, mais ils ne peuvent cacher la peine qu’ils éprouvent pour reconnaître que Jésus est le Fils de Dieu.

            Ces longues discussions, dans l’Evangile de Jean, aboutiront plusieurs siècles plus tard à l’établissement du dogme de la Trinité, grâce aux Pères de l’Eglise. Avec eux, les débats ne seront pas moins vifs  qu’autour de Jésus, car son « identité » rejoint le « mystère de Dieu Lui-même ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.