Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 8 janvier 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 8 janvier 2019

(Marc 6, 34-44)

            La « compassion » de Jésus est rendue par le même mot en plusieurs circonstances : le Père du prodigue (Luc 15, 20), devant le fils décédé de la veuve de Naïm (Luc 7, 13), devant les foules sans berger (Matthieu 9, 36 et Marc 6, 34)…

            Ici Jésus commence par « enseigner longuement », mettant en pratique les paroles du Deutéronome 8, 3 : «  Il t’a fait passer par la pauvreté, il t’a fait sentir la faim, et il t’a donné à manger la manne – cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue – pour que tu saches que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur. » Ensuite, malgré les apôtres qui veulent renvoyer les foules sous prétexte que l’endroit est désert et déjà l’heure est tardive, Jésus leur demande : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». Ils ont voulu se « désengager », et Jésus leur demande, alors qu’ils n’ont rien, de nourrir « cinq mille hommes » ! Marc souligne ainsi la pauvreté des disciples, et fait ressortir la puissance de Jésus.

            « Levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction et rompit les pains » Jésus, par le fait de lever les yeux, montre qu’Il fait ce geste en accord avec son Père ; Il prie et ainsi chante la louange de Dieu qui nourrit son peuple, comme jadis au désert Il a donné la manne. Dans le geste de « rompre les pains », n’a- t-Il pas voulu montrer la nécessité de partager le Pain de l’Eucharistie et le pain de la table, autrement dit les biens de la terre, comme les deux poissons. La leçon du partage se prolonge avec le conseil qui évite le gaspillage : peu importe ce qu’on aura fait de ces restes de pain et de poisson.

            La « multiplication des pains » annonce l’Eucharistie. Dieu nourrit de sa Parole et de son Pain. L’esprit et l’âme ont besoin d’être alimentés avant le corps. Jésus rappelle ainsi que Dieu a créé l’homme à son image ; s’Il l’a doté d’intelligence, c’est que l’homme a besoin de « comprendre », de savoir où il va, de trouver du sens, et non pas de pourvoir à la seule santé du corps. L’Eucharistie commence par la Liturgie de la Parole, et nul ne peut dissocier celle-ci de la Liturgie eucharistique. Dieu « explique » et rappelle le sens de l’un et de l’autre avant de Se donner.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.