Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 8 décembre 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 8 décembre 2018

(Luc 1, 26-38)

            Pour cette solennité, la liturgie offre la page où Luc met en scène Marie en dialogue avec l’archange Gabriel, messager de Dieu. La conception de Jésus dans le sein de Marie suppose une intervention surnaturelle. Il ne peut y avoir d’explication naturelle. L’acte de foi est donc requis, car    « rien n’est impossible à Dieu. » On le sait : beaucoup d’esprits ont refusé d’admettre une action de Dieu dans le cours d’une génération, mais c’est refuser de croire sa toute-puissance…N’a- t-Il pas montré aux hommes qu’Il est le Maître ?

            Pour le croyant, c’est une fête de la foi : en Marie, il acquiert la certitude que le mal est vaincu, que le péché n’est pas la « condition de l’homme » irrémédiable. Avec la venue de Jésus, « Dieu sauve ».

            Avec Marie, préservée de la tache originelle « par une grâce venant déjà de la mort » de Jésus, c’est la rédemption qui est à l’œuvre. Marie devient l’aube des temps nouveaux, où l’homme qui acquiesce à l’œuvre de Dieu peut espérer le salut.

            La maternité divine sera annoncée au pied de la Croix. En la personne de Jean, Marie, à la demande de son Fils, devient Mère du genre humain, car tous sont appelés à participer à cette maternité spirituelle. Jean, en adoptant, à la demande de Jésus, Marie pour mère, la rend Mère du Corps total du Christ. C’est là l’œuvre de Dieu qui a tout fait dépendre de ce « oui » de Marie qui la rendait Mère de Dieu. Saint Jean-Paul II a souligné que le choix de Marie comme Mère de son Fils était l’origine de la plénitude de grâce évoquée par l’ange dans la salutation :

            «  Si la salutation et le nom «pleine de grâce» signifient tout cela, ils se rapportent avant tout, dans le contexte de l'Annonciation de l'ange, à l'élection de Marie comme Mère du Fils de Dieu. Mais la plénitude de grâce désigne en même temps tous les dons surnaturels dont Marie bénéficie en rapport avec le fait qu'elle a été choisie et destinée à être Mère du Christ. » (Redemptoris Mater. 25 mars 1987).

            Cette solennité suscite la contemplation du Mystère de Dieu qui a voulu se servir d’une femme pour accomplir son œuvre de salut. Marie a été la créature humaine le plus étroitement associée à cette œuvre. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.