Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 8 avril 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 8 avril 2019

(Jean 8, 12-20)

            Quand Jésus dit : « Je suis », Il reprend les mots par lesquels Dieu s’était « défini » devant Moïse (Exode 3, 14). On trouve souvent cette expression dans l’Evangile de Jean où elle révèle au moins partiellement la « personne » de Jésus. On la trouve seule : « Je suis » ou, comme ici, avec un attribut qui nous aide à découvrir « un peu » de la richesse de l’Être divin : Je suis la Lumière, Je suis le Bon Pasteur… Je suis le Pain vivant…

            Notons tout de suite que Jésus se qualifie de « Lumière » nécessaire à la conduite de la vie : on a pu, comme les pharisiens dans ce dialogue, contester un témoignage personnel « sur soi-même ». Jésus sait qu’Il vient de Dieu : son témoignage est vrai, car Dieu ne saurait mentir. Et Jésus de faire allusion à la Loi qui réclame « deux ou trois témoins » en justice (Nb 35, 30). Ici, Le Père témoigne avec Lui.

            Son Être est « lumière » parce qu’Il est Dieu, et parce que son enseignement nous guide sur la route de la vie.

            Les pharisiens s’arrêtent à une question de curiosité : « « Où est-il, ton Père ? » Il importe de comparer la réponse que donne Jésus à celle qu’Il donnera à Philippe, lors de la Cène, Jean 14, 8-9 : «  Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. 09 Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? En comparaison, la réponse donnée aux pharisiens demande un engagement de foi. Les pharisiens n’entrent pas dans la révélation du Père que Jésus vient faire et qu’Il est Lui-même.

            C’est aussi dans « la salle du Trésor » que Jésus a remarqué la veuve qui donnait « plus que tous ». Ici, Jésus révèle qu’Il est le Fils de Dieu, puisqu’Il appelle Dieu son Père, et c’est aussi un trésor, comme l’est l’humilité de la veuve qui accueille Dieu. Où est le Trésor sinon dans le cœur qui accueille Dieu ?

            « Et personne ne l’arrêta, parce que son heure n’était pas encore venue. » Pourquoi cette remarque de Jean après ce dialogue ? Pour les pharisiens, que Jésus fasse de Dieu son propre Père, c’est un blasphème. Ils pensent déjà à le punir pour cette audace à leurs yeux inacceptable.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.