Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 7 décembre 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 7 décembre 2018

(Matthieu 9, 27-31)

            Comment ces aveugles ont-ils connu la « puissance » de Jésus ? Dans leur désir de guérison, pour peu qu’ils aient entendu parler de Jésus, est incluse la foi en un homme dont on dit tant de bien ; sans doute Le croient-ils Messie, sinon Fils de Dieu.

            Le mot de Jésus dit tout : « Que tout se passe pour vous selon votre foi ! » Le récit de Matthieu « Leurs yeux s’ouvrirent » laisse entendre qu’ils ont foi en Jésus ; la guérison constatée est une preuve qu’ils avaient cette foi.

            Une fois de plus, Jésus demande le silence sur ses guérisons, et sans doute pour ne pas trop laisser croître la conviction populaire d’un Jésus thaumaturge. Ce serait s’attacher, comme après d’autres bienfaits, à un aspect de sa mission, mais non pas au but qu’Il se propose. Mais Jésus n’est pas entendu ; les deux aveugles croient bien faire en publiant la nouvelle.

            Jésus leur toucha les yeux. En d’autres cas, Jésus met de la boue ou même sa salive. Que veut signifier l’emploi de ces moyens ? Jésus, Verbe de Dieu, a participé à la création ; Il en est le « Modèle ». Avec Lui, s’instaure la « nouvelle création » dont l’Apocalypse salue l’éclosion ; avec elle, la « vie avec Dieu » n’aura plus de maladies, et l’homme sera rétabli dans sa dignité première. Ce n’est pas Dieu qui a voulu l’infirmité, car sa création ne comportait pas d’erreur. A travers ce geste, Jésus annonce symboliquement une situation nouvelle, « plus merveilleuse encore ». Ceux qui croient au Christ devinent déjà « les temps nouveaux ».

            Saint Grégoire explique les raisons pour lesquelles Jésus demande le silence ou cherche la gloire de Dieu

            « Examinons ici pourquoi le Tout-Puissant, pour qui vouloir et pouvoir sont une même chose a voulu que ses miracles demeurent cachés, et que cependant ils soient dévoilés comme malgré lui par ceux qui venaient de recouvrer l'usage de la vue. Il veut apprendre à ses disciples qui devaient marcher à sa suite, qu'ils devaient désirer que leurs vertus demeurent cachées aussi aux yeux des hommes, et cependant les laisser publier malgré eux dans l'intérêt de ceux qui pourraient en profiter. Ils doivent donc rechercher le secret par inclination, et laisser dévoiler leurs œuvres par nécessité. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.