Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 4 décembre 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 4 décembre 2018

(Luc 10, 21-24)

            Jésus dit qu’Il est la Révélation du Père. Heureux donc ceux qui L’entendent et Le voient ! Les disciples qui voient Jésus et qui L’entendent sont « plus heureux que les prophètes et les rois » ? Ces versets se retrouvent, au moins partiellement, dans l’Evangile de Matthieu 11, 23-27.

            Quand l’apôtre Philippe demandera à Jésus de montrer le Père, Jean 14, 8-10, il recevra cette réponse : « Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. »

            Nous aussi, nous voudrions voir Jésus. Il nous a déjà, et à jamais, répondu, comme à Thomas :  « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » (Jean 20, 29). Ce n’est pas la seule parole de Jésus qui se rapporte à cette « vision ». Jésus lui-même a fait prendre conscience de ce qui importe le plus : non pas Le voir, mais croire. Au-delà de la parenté, Il a déclaré un jour (Matthieu 12, 48-50): « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. » Les parents de Jésus, ceux qui « Le voient » dans la foi et la pratique de ses commandements sont « ceux qui Le voient ».

            « Celui à qui le Fils veut le révéler », c’est donc tout homme qui adhère par la foi et « voit » Dieu à l’œuvre dans sa vie et dans la vie du monde. Les prophètes et les rois ont cru en Dieu ; maintenant qu’Il s’est « manifesté dans la chair » (1Tm 3, 16), et que des disciples ont touché le Verbe de vie, il leur revient,  comme aux apôtres qui « ont vu » de témoigner comme Jean (1Jean 1, 1) : « Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.