Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 20 août 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 20 août 2018

(Matthieu 19, 16-22)

            Jésus admire le souci  et le désir de cet homme : à savoir que « faire de bon pour avoir la vie éternelle ». Il en sera de même pour les témoins de la Pentecôte (Actes des apôtres 2, 37).

            Mais Il tient à préciser « ce qui est bon », en passant de neutre au masculin : « Celui qui est bon, c’est Dieu, et Lui seul » Apparemment, cet homme demande « ce qui est bon » et Jésus répond que Dieu seul mérite d’être appelé « Bon ».

            « Entrer dans la vie » : bien sûr, ici, Jésus pense à la vie éternelle, celle qu’Il est venu apporter au monde. Il est étonnant que cet homme demande : « Lesquels ? » En Israël, se trouvait-il des adultes qui ignoraient la Loi ? Jésus ne fait que lui rappeler cinq des dix commandements, Il ajoute le précepte de l’amour du prochain. Or, on le sait, s’il n’y avait pas de contestation pour le premier commandement, le second était déjà objet de relativisations.

            Jésus fut-Il surpris d’entendre cet homme dire qu’il avait déjà observé tous ces commandements, Lui qui sait toutes nos difficultés à aimer le prochain en voyant en lui la Présence de Dieu Lui-même ? Mais Jésus ne veut pas freiner son ardeur, car cet homme veut aller plus loin : « Que me manque-t-il encore ? » Chercher la perfection, vouloir obtenir « la vie éternelle », en un mot tout était prêt en lui pour marcher vers la sainteté. Et Jésus ne manque pas de lui indiquer un sommet, en deux étapes : « Vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux », et, plus exigeant encore : « Viens, suis-moi. 

            Ainsi se dessine la voie qui va être suivie par des disciples épris de perfection dans les siècles qui vont suivre : tout quitter des biens terrestres pour ne chercher que Dieu. « Suivre Jésus », c’était sans doute de sa part une invitation à devenir l’un des Douze qui seront les apôtres, ou du moins à vivre comme Lui, Jésus,  partageant sa Passion et sa Résurrection, comme Il le demandera à Jacques et à Jean.

            La conclusion peut sembler un échec ; non, car Jésus a respecté la liberté, tout en soulignant le danger des richesses. Plusieurs enseignements de Jésus, dans les Evangiles, montreront qu’il faut Le préférer, Lui, même aux trésors ou aux perles fines.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.