Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 1er août 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 1er août 2018

(Matthieu 13, 44-46)

            Comme une « béatitude ! » Heureux qui préfère la « perle fine » du Royaume à tous les biens matériels et à sa propre vie. Les martyrs ont illustré cette consigne. Heureux qui sait surtout se quitter soi-même pour revêtir Jésus-Christ, comme dit Saint Paul. L’appel à la sainteté est caché sous toutes les pages d’Evangile. Les saints, comme celui que nous fêtons aujourd’hui, Saint Alphonse de Liguori, ont fait ce choix.

            Saurons-nous « peser » qu’il s’agit de toute l’éternité, et que nous n’avons que le temps pour la préparer ? Jésus est-Il pour nous plus que cette « perle fine » ? Dans la foi, Jésus doit devenir, comme Il l’est pour le Père, « l’Unique », le seul « Nécessaire », beaucoup plus qu’un trésor négociable, une « Perle » inestimable, plus même que notre vie. Cette « Perle » n’est en aucun point comparable. Plus qu’un trésor !

            Pour « découvrir » cette « Perle », point n’est besoin de qualifications humaines, il faut seulement, simplement, cultiver la « confiance » en Dieu au fil des jours, se persuader qu’aucune déception avec Lui n’est possible, retrouver, par exemple, la petite voie d’enfance spirituelle de sainte Thérèse de Lisieux.


            Saint Grégoire le Grand insistait sur le « cœur  qui donne » plus que « ce qu’il donne ».

            « C'est le cœur qu'il regarde, et non la fortune ; il ne regarde pas combien nous lui sacrifions, mais combien d'amour nous incite à faire notre sacrifice… Le Royaume de Dieu n'a pas de prix, et cependant il te coûte exactement ce que tu as... Il a coûté à Pierre et à André l'abandon de leur barque et de leurs filets ; il a coûté à la veuve deux piécettes d'argent (Lc 21,2) ; il a coûté à quelqu'un d'autre un verre d'eau fraîche (Mt 10,42). Le Royaume de Dieu, avons-nous dit, te coûte ce que tu as.

             Voyez donc, mes frères, quoi de plus facile à acquérir et quoi de plus précieux à posséder ?
Mais peut-être que tu n'as même pas un verre d'eau fraîche à offrir au pauvre qui en a besoin ? Même dans ce cas la Parole de Dieu nous apaise…  En effet, aux yeux de Dieu, la main n'est jamais vide de présents si le fond du cœur est rempli de bonne volonté…

             Même si je n'ai rien d'extérieur à t'offrir, mon Dieu, je trouve cependant en moi-même ce que je déposerai sur l'autel à ta louange… : tu te plais aux offrandes du cœur (Ps 55,13). »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.