Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 18 mai 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 18 mai 2019

(Jean 14, 7-14)

            Jésus révèle le Père à ses disciples : Lui, Jésus, est le Fils du Père, Il Le fait voir sous des traits humains, mais Il est Dieu comme le Père. Ils n’ont pas compris que Jésus est le Verbe du Père incarné. Et Jésus, en disant : « Celui qui m’a vu a vu le Père » énonce l’identité de nature divine. On peut donc dire de Jésus qu’Il est le seul homme qui ait été Dieu. Ainsi montre-t-Il que Dieu est proche de l’humanité : le Verbe de Dieu a assumé une nature humaine.

            « Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ». Jésus dit la vérité sur son unité de nature avec le Père. « En » suppose une unité qui n’a pas d’exemple dans la nature humaine, tout au plus l’enfant dans le sein de sa mère, mais il est un autre être, une autre personne. Jésus aussi est une autre Personne, mais Il reste uni au Père, Il n’a pas quitté la Trinité en se faisant Homme, Il reste Dieu, même si les hommes ont quelque peine à voir en l’Homme-Jésus un Dieu.

            « Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ». Jésus obéit au Père qui Lui demande de dire les paroles authentiques de Dieu aux hommes, notamment ce qui a rapport au salut. Les « propres œuvres du Père » sont tout ce que le Père dit et fait : Il fait confiance totalement au Fils, à la fois pour dire les paroles et accomplir l’œuvre qu’Il Lui confie, le salut du monde. Jésus réaffirme devant les disciples qu’Il est « dans le Père » et « le Père en Lui ».

            Puis Jésus définit en quel sens celui qui croit en Lui fera des œuvres « même plus grandes ». Il reprendra avec Thomas la même idée : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » (Jean 20, 29). Ce sont les œuvres accomplies dans la foi, sur la parole de Jésus, par amour pour Lui, qui seront plus grandes. Mais aucun disciple ne pourra jamais s’octroyer un mérite ; Dieu seul connaît notre mérite.

            « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. » Cela suppose que l’on croit que Jésus est fils de Dieu et que, selon la parole de Jésus : « Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. »(Jean 17, 10)

            « Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. » L’Eglise le redit dans sa prière officielle : « Par Jésus-Christ, Ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi, dans l’unité du saint Esprit, pour les siècles des siècles ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.