Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 17 mars 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 17 mars 2019

(Luc 9, 28b-36)

            Chaque année, le deuxième Dimanche de Carême a pour Evangile la Transfiguration. Le récit de Luc diffère à peine de celui de Matthieu. Moïse et Elie sont là, apparus dans la gloire, c’est-à-dire comme ils sont auprès de Dieu. Mais leur conversation avec Jésus concerne le « départ », Passion, Résurrection et Ascension, autrement dit ce que Jean appellera « la glorification ».

            En mentionnant que cette glorification de Jésus était prévue dès le temps de Moïse et d’Elie, Luc souligne qu’elle était dans le plan de Dieu. Ainsi ne serait-on pas surpris de lire les poèmes d’Isaïe sur le « serviteur souffrant » et autres écrits de l’Ancien Testament qui annoncent la vie de Jésus.

            La « Nuée » reprend évidemment celle du désert jadis. Dieu y est présent et parle sans se montrer, mais Jésus est désigné par le Père comme son Fils : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » En disant « choisi », le Père montre que Jésus est « l’Homme qu’Il a voulu » pour devenir l’Un de nous. C’est donc la Présence divine que nous avons en Jésus.

            « Ecoutez-le ! » Comme nous écoutons le Père, nous sommes rassurés en écoutant Jésus, Il vient nous révéler le Père, nous « L’apporter » (Benoît XVI). Les évangélistes sentaient sans doute le besoin de le redire au temps où Jésus, condamné par le Sanhédrin, mort mais ressuscité, n’était pas reconnu comme Fils de Dieu notamment par ses compatriotes qui L’avaient condamné. Les premiers discours de Pierre, après la Pentecôte, se font l’écho du refus « officiel » des autorités (Actes des Apôtres 3.4.5.).

            « Jésus, seul », comme si l’Ancien Testament était définitivement clos ; maintenant Dieu se révèle dans la « Parole » et les actes de Jésus ; on doit donc les croire comme si Dieu nous parlait Lui-même, directement. Ses faits et gestes sont aussi des enseignements. Il est la Présence de Dieu parmi nous ; toute nuée et tout voile disparaissent. En Jésus Dieu parle, se révèle et se donne.

            Le silence observé par Pierre, Jacques et Jean, a été demandé par Jésus, selon Marc 9, 9. Faut-il en être surpris quand on sait que Jésus fera d’eux les témoins de son agonie et de sa Résurrection ? Ils seront « les premiers » à être témoins de l’enchaînement des faits.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.