Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 17 juillet 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 17 juillet 2019

(Matthieu 11, 25-27)

            Texte admirable sur la révélation de Dieu aux hommes ! (Texte que l’on croirait de Saint Jean).

            On voit d’emblée avec quelle vénération Jésus s’adresse à son Père. Jésus confirme la souveraineté de son Père sur toute la Création : « Seigneur du ciel et de la terre ! » Ces mots ravissaient le chrétien Pascal qui présentait Dieu maître de l’infiniment petit et de l’infiniment grand. Impossible même d’imaginer sa grandeur ! Aussi se faisait-il humble pour avoir part à cette révélation ! Ce n’est pas dans la hauteur des raisonnements philosophiques qu’on trouve Dieu ; ce ne sont pas les savants qui peuvent prétendre connaître Dieu. « Tu l’as révélé aux tout- petits ».

            Les « tout -petits » : effectivement, les enfants nous émerveillent quand ils parlent de Dieu. Les « tout- petits », ce sont aussi ceux qui cherchent Dieu dans l’humilité de la prière, ce sont Thérèse d’Avila et Jean de la Croix, ce sont les saints qui servent leurs frères en souvenir de la parole de Jésus : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Ceux-là découvrent et montrent que « Dieu est Amour ». Ils entrent, autant que faire se peut, dans le mystère de Dieu.

            La « bienveillance » de Dieu exprime cet Amour en tant qu’il déborde sur les hommes : c’est une bénédiction ; Dieu veut du bien à ceux qui Le cherchent.

            Le verset 27 est précieux pour les théologiens et tous ceux qui veulent essayer d’aimer Dieu ; il nous parle de cette connaissance mutuelle du Père et du Fils, et de tout ce qu’ils ont en commun, mais aussi et surtout de ce que Jésus vient révéler. Qui est donc « celui à qui le Fils veut le révéler » ? A ses fils nés de la grâce du Baptême, car Jésus est venu « nous révéler le Père », autant que nos étroites intelligences peuvent le comprendre et que nos cœurs étroits peuvent L’aimer, car c’est celui qui aime qui entre dans l’Amour de Dieu et connaît Dieu.

            C’est ce que nous dit Saint Jean (1 Jn 4, 7-8) : « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.