Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 16 juillet 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 16 juillet 2019

(Matthieu 11, 20-24)

            Ce ne sont pas seulement Bethsaïde et Corazine qui sont visées, mais toutes les cités qui n’accueillent pas le message de Jésus, car elles ont reçu un appel à la conversion et n’y ont pas répondu favorablement ; aujourd’hui toutes les cités ont entendu la Bonne Nouvelle, mais y a –t-il conversion « collective » ? Bethsaïde était aussi la ville où étaient nés Pierre, et André son frère et Philippe. La comparaison avec Tyr et  Sidon n’est pas flatteuse, car la réputation de ces villes laissait plutôt à désirer.

            Jésus rappelle ses miracles ; ils sont des signes, des appels à la conversion, et non seulement des actes spectaculaires qu’on admire superficiellement…et autant en emporte le vent ! Ils comportent un appel au changement de vie.

            Capharnaüm est interpellé à part, car, en plus des « miracles », elle a été la cité du séjour de Jésus. On L’a donc vu, Lui, vivre, et sans doute aller et venir dans cette cité, sans se demander Qui Il était ou ce qu’Il faisait. La comparaison avec Sodome, en soi peu flatteuse, se double d’une malédiction : effectivement, la ville restera sans développement, alors que Jésus y avait opéré le miracle de la guérison d’un paralytique (Matthieu 9, 1-8), et tenu, dans la synagogue, le discours sur le Pain de vie (Jean 6). Il avait aussi guéri la belle-mère de Pierre (Matthieu 8, 14-15), et opéré d’autres guérisons (Matthieu 8, 16-17).

            Saint Jérôme a expliqué comment Tyr et Sidon ont accepté le témoignage des apôtres, après le départ de Jésus, alors que Bethsaïde et Corazine n’ont pas cru à sa parole.

            « Notre-Seigneur s'était proposé de ne point sortir des frontières de la Judée, ne voulant pas fournir aux pharisiens et aux prêtres un motif ou un prétexte pour le persécuter. C'est pour cela qu'il fait cette recommandation aux Apôtres : " Vous n'irez pas dans le chemin des nations. " Or, Corozine et Bethsaïde sont condamnées, parce qu'elles ont refusé de croire à la parole du Seigneur lui-même présent au milieu d'elles ; Tyr et Sidon sont justifiées pour avoir cru à la parole de ses Apôtres. Pourquoi faire ici une question de temps alors que vous voyez que ceux qui croient sont sauvés ? »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.