Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 14 octobre 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 14 octobre 2018

(Marc 10, 17-30)

            Depuis notre baptême, depuis notre enfance, cette question lancinante nous taraude : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Relisons et méditons la réponse de Jésus !

            Peut-être Jésus ne voulait-Il pas dévoiler qu’Il était Dieu, puisqu’Il refuse l’épithète de « bon » sous laquelle  cet homme s’adresse à Lui…Mais Il n’insiste pas ; Il  lui rappelle les commandements de la loi de Moïse, tous négatifs,  sauf : « Honore ton père et ta mère ! », car c’est honorer Dieu que d’honorer ses parents. Jésus admire cet homme qui lui avoue simplement, sans se glorifier : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Voilà donc un homme qui était en bon chemin ! Comme pour l’encourager à continuer et à aller plus loin, Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Le mot traduit par « posa son regard » était dans le texte original écrit par Marc : Jésus jeta son regard en lui. Marc veut souligner par l’emploi de ce mot combien Jésus « lit dans les cœurs ». Jésus plonge son regard au plus profond des cœurs, des consciences, non d’abord pour les juger, mais pour les stimuler, non d’abord pour nous faire honte de nos faiblesses, mais pour faire bondir le ressort qui nous pousse vers Dieu qui nous a créés pour Lui ressembler et être saints comme Lui. C’est ce regard de Jésus qu’évoque aussi la deuxième Lecture, car Dieu nous connaît même si nous voulons Lui cacher quoi que ce soit.

            Quels biens Jésus a- t-Il  demandé à cet homme de vendre ? Ne cherchons pas forcément du côté des propriétés sauf si le souci en devient écrasant au point d’en oublier l’Unique Nécessaire, Dieu. Sans doute Jésus lui a- t- Il indiqué les obstacles à la recherche de la perfection : l’attachement aux biens, car on ne peut servir deux maîtres, Dieu et l’argent ; les connaissances acquises peut-être si elles en arrivent à créer un écran entre l’âme et Dieu en empêchant de mettre sa Parole et son Service au-dessus de tout…Ici, chacun peut seul voir devant Dieu ce qui entrave sa marche vers Dieu et sa perfection.

            La recherche de Dieu est évoquée par la Première Lecture : en quoi consiste la sagesse ? Déjà, avant Jésus, l’auteur de ce Livre cherchait à éclairer ses contemporains sur la conduite de la vie. Entouré de païens pour qui la vie se confond avec l’existence humaine, il les fait réfléchir à l’immortalité de l’âme. Parmi toutes les valeurs philosophiques, il met au sommet la recherche du Dieu immortel.

            C’est donc un parcours du combattant que la vie chrétienne ? Jésus ne demande pas la tension nerveuse ni la dépression, mais la recherche dans la paix : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. » C’est donc dans le silence de son amour, dans le cœur –à-cœur de la prière que l’âme se donne à Dieu. Mains levées, et non esprits stressés ! Ce n’est pour rien que Jésus a prié pour la Paix, celle qu’Il donne, Lui, et que le monde ne peut procurer.

            Pierre – le Pierre d’avant la Résurrection et la Pentecôte – ne semble pas avoir été, au début du moins, tout à fait désintéressé. « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Cet homme de passage n’a pas écouté Jésus, et s’en est allé…Mais Pierre (et il parle au nom du groupe !) : nous, nous avons tout quitté pour Te suivre, Maître… Jésus lui promet une large récompense dès cette vie qui comportera la persécution, (le martyre de Pierre est sans doute accompli quand Marc écrit ces lignes !). Quant « au monde à venir, la vie éternelle », la récompense définitive, dont nous n’apprécions sans doute pas assez la valeur : voir Dieu, « Lui être semblables parce que nous Le verrons tel qu’Il est », selon 1 Jean 3, 2. Est-ce notre recherche ? C’est la seule Sagesse.

            Dieu se donne à nous dans sa Parole et dans son Pain. En toute Eucharistie, Il nous demande de réfléchir à l’importance de sa Parole, et il vient comme un avant-goût de la vie éternelle avec Lui.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.