Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 14 janvier 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 14 janvier 2019

(Marc 1, 14-20)

            Selon Marc, l’arrestation de Jean-Baptiste par Antipas provoque le départ de Jésus pour la Galilée. Jean-Baptiste reprochait à Antipas, le tétrarque, de vivre avec la femme de son frère Philippe. Philippe était parti à Rome, laissant son épouse Hérodiade seule ; c’est elle qui était venue vivre (et sa fille Salomé) avec Antipas.

            Marc précise en quoi consistait l’annonce de cette « Bonne Nouvelle », « l’Evangile ». C’est « l’Evangile de Dieu », la Bonne Nouvelle que Dieu veut communiquer à son peuple. « Les temps sont accomplis » où Dieu  envoie Son Fils, car c’est Lui la Bonne Nouvelle. « Le règne de Dieu est tout proche » : Jésus va établir le règne de Dieu dont Il va donner le «représentant » ; c’est son Fils. Un peu comme dans un royaume, Il écrit la « constitution » : pas seulement les Béatitudes, mais un nouveau « comportement » de tous à l’égard de Dieu. Jésus vient non pas bousculer les chartes des royaumes, mais le « cœur » de son peuple, en le tournant délibérément vers Dieu. Il s’en prend au pharisaïsme et à tout genre de formalisme. Il s’agit d’une conversion du regard intérieur, du « cœur ». Jésus continue l’enseignement des prophètes

            Il trouve précisément des pêcheurs professionnels qu’Il ne connaît pas : deux fois deux frères, Pierre et André, d’une part, et, de l’autre Jacques et Jean. (Ceux-ci travaillent avec leur père, Zébédée.) Tous les quatre Le suivent, alors qu’ils viennent apparemment de L’entendre pour la première fois. Jésus parle avec autorité, et son ascendant suffit. Demain, ils seront « pêcheurs d’hommes », pionniers du Royaume. La « Bonne Nouvelle » trouve en eux un écho.

            Selon l’évangéliste Jean, André aurait été d’abord disciple de Jean-Baptiste, et André aurait conduit son frère Pierre à Jésus (Jean 1, 37). Beaucoup d’exégètes croient le récit de Jean plus vraisemblable, notamment chez nos frères orientaux qui appellent André « le premier appelé. »

            Saint Jean  Chrysostome donnait à ses fidèles un « aperçu » du Royaume.

                « On entend par ce royaume de Dieu, celui où Dieu règne souverainement. Or, ce royaume se réalisera pour nous dans la région des vivants (Ps 114), où les élus verront Dieu face à face, et posséderont les biens qui leur ont été promis. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.