Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 14 février 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 14 février 2019

(Luc 10, 1-9)

            Luc est le seul des quatre évangélistes à parler de cet envoi de deux disciples, en tout soixante-douze, « en toute ville et localité où lui-même allait se rendre ». Jésus leur donne deux séries de conseils, en premier des consignes pastorales, et en second des conseils pratiques ; dans ces derniers, on trouve l’expérience missionnaire de Saint Paul dont Luc a été le compagnon et l’historien.

            « La moisson est abondante ». Les travaux, les fatigues et les peines ne manqueront pas : il suffit de lire certains passages des lettres de Saint Paul pour s’en persuader, par exemple 2 Co 4, 7-12. La lutte s’étendra sur tous les fronts, philosophiques ou moraux entre autres. Jésus demande de prier « le maître de la moisson » (le Père !) d’envoyer des ouvriers pour sa moisson ; c’est dire que la moisson est d’abord « spirituelle ».

            « Comme des agneaux au milieu des loups », pas forcément les « persécuteurs », mais, plus redoutables, les contradicteurs, les « anti-christs » comme dira saint Jean dans sa Première Lettre, fauteurs de sectes redoutables. Les disciples de Jésus leur paraîtront des proies faciles.

            Les disciples doivent faire confiance à la Providence pour leur propre subsistance. L’hospitalité devait se manifester à cette époque plus accueillante que de nos jours. Inversement nous trouvons normal de saluer les personnes rencontrées… Une fois l’accueil assuré pour lui chez un hôte complaisant, le disciple ne doit pas faire preuve de légèreté en allant d’une maison à l’autre, ou en rechignant devant la nourriture servie.

            Le dernier conseil semble relever de la reconnaissance : guérir les malades. C’est « en signe de leur mission », comme Jésus Lui-même, qu’ils doivent « guérir », car le règne de Dieu comporte la santé physique et spirituelle de l’homme.

            On croirait voir ces équipes de deux partir vers l’inconnu, faisant confiance à la Providence, mais hardies pour parler du Royaume et témoignant de son dynamisme. Comme Jean-Baptiste, les disciples « préparent le terrain » où Jésus sèmera la Parole. Ils sont la voix et la lampe. Ces disciples ont fait preuve de foi et de persévérance, d’amour fidèle pour Jésus ; les persécutions ne les ont pas découragés. Ils ont continué…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.