Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 13 mai 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 13 mai 2019

(Jean 10, 1-10)

            Toutes les qualités requises d’un berger se trouvent en Jésus. Bien plus, Lui et Lui seul peut se dire « le Bon Pasteur ». Aujourd’hui, Il se nomme « la Porte » par laquelle Il fait passer les brebis pour les conduire dans les « verts pâturages » du Ciel. Lui seul est la Porte : le contexte fait allusion aux brigands qui se disent la porte, mais qui conduisent leurs troupeaux vers le désarroi, l’échec et la ruine. (Les « brigands », les « mercenaires », seront nommés « anti-christs » dans la première lettre de saint Jean.)

            C’est au ton de sa voix que les brebis reconnaissent le vrai Pasteur ; elles ne suivront pas un étranger dont elles ne reconnaissent pas la voix. Le Bon Pasteur ne dit que la Vérité. Comme Il le dira la veille de sa mort, (Jean 14, 6) : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. » Il est donc la seule et vraie porte par laquelle tous doivent passer. Qui peut dire : « Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé. » ?

            Dans « le ton de la voix » Jésus comprend la « vérité de la doctrine » qu’Il prêche. La voix des « étrangers » sonne faux comme leur enseignement ; et les brebis savent reconnaître ce qui vient de Dieu et du Pasteur qu’Il leur a envoyé.

            Saint Thomas d’Aquin  nous explique ce qu’il faut entendre par les expressions « la Porte » et « le Bon Pasteur ».

            « Moi, je suis le bon pasteur. » Il est évident que le titre de pasteur convient au Christ. Car de même qu'un berger mène paître son troupeau, ainsi le Christ restaure les fidèles par une nourriture spirituelle, son propre corps et son propre sang... D'autre part, le Christ a dit que le pasteur entre par la porte et qu'il est lui-même cette porte ; il faut donc comprendre que c'est lui qui entre, et par lui-même. C'est bien vrai : c'est bien par lui-même qu'il entre ; il se manifeste lui-même et il montre qu'il connaît le Père par lui-même, tandis que nous, nous entrons par lui, et c'est lui qui nous donne le bonheur parfait.

            Personne d'autre que lui n'est la porte, parce que personne d'autre n'est « la vraie lumière, qui éclaire tous les hommes » (Jn 1,9)... C'est pourquoi aucun homme ne dit qu'il est la porte ; le Christ s'est réservé ce nom comme lui appartenant en propre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.