Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 13 janvier 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 13 janvier 2019

(Luc 3, 15-16. 21-22)

            Bien qu’ils le racontent différemment, les quatre évangélistes parlent du Baptême de Jésus par Jean-Baptiste. Pierre, au début des Actes des Apôtres (1, 22) y fera allusion, en faisant même commencer le ministère de Jésus à ce baptême.

            « En attente » : l’apparition de Jean-Baptiste et sa prédication ardente font que «  tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Christ », tant il est saint et austère et rappelle le ministère d’Elie dont on attend le retour. Cette attente semble assez confuse : elle va d’un Messie « surhomme » à un Messager de Dieu, témoin de sa sainteté…Précisément, ne serait-ce pas ce Jean qui attire les foules ?

            Jean-Baptiste s’en défend : humblement, il ne se juge même pas digne d’être l’esclave préposé au service du maître dont on délie les courroies de sandales. Jean-Baptiste insiste sur la « nature » du baptême.

            Il se pratiquait déjà dans certains milieux, prôné par des groupes plus ou moins orthodoxes par rapport au judaïsme officiel, celui du Temple. Nouveauté suspectée d’ésotérisme, il posait des questions aux Docteurs de la Loi qui enverront une mission de contrôle auprès de Jean-Baptiste (Jean 1, 19-28). Jésus Lui-même approuvera le baptême de Jean-Baptiste. Luc dit explicitement (7, 29-30) : « Tout le peuple qui a écouté Jean, y compris les publicains, en recevant de lui le baptême, a reconnu que Dieu était juste. Mais les pharisiens et les docteurs de la Loi, en ne recevant pas son baptême, ont rejeté le dessein que Dieu avait sur eux. » Ce baptême entrait dans le plan de Dieu. Avons-nous remarqué que le baptême actuel a gardé le rite de l’eau en le précisant avec la Parole qui confère la vie de Dieu- Trinité ?

            Selon Luc (qui écrit son Evangile après la Pentecôte), Jean-Baptiste justifiait son baptême comme un acte prophétique. Il est bon de comparer : « Moi, je vous baptise avec de l’eau » et : « Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. » La Pentecôte donnera le sens complet du baptême, en conférant la grâce de la participation à la vie divine.

            Le Père « ratifie » le baptême que reçoit Jésus par ces mots : « Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » Cette « joie » consiste en un accord parfait entre le Père et Jésus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.