Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 13 avril 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 13 avril 2019

(Jean 11, 45-57)

            Le « Conseil Suprême » annonce que Jésus doit être « dénoncé, pour qu’on puisse l’arrêter ». Sa tête est mise à prix, puisqu’on proposera la somme de trente deniers – que Judas acceptera.

            Ce Conseil suprême était théoriquement composé de 70 membres, en souvenir des 70 sages dont s’était entouré Moïse. Mais ce n’était plus guère le cas au temps de Jésus, car les « pouvoirs » s’étaient mêlés d’intervenir pour y nommer des membres à leur guise. De plus, au temps de Jésus, les autorités romaines contrôlaient les délibérations et les décisions de ce Conseil ; l’exemple qui va concerner Jésus consistait dans la décision de la peine de mort. Les Romains s’étaient réservé le droit de la peine capitale. On le voit bien dans l’Evangile de Jean : c’est Pilate qui laisse condamner Jésus à la demande du Conseil et de la foule en colère.

            Ici Jean souligne la peur des responsables : Jésus trouble l’ordre public et l’on peut craindre l’intervention des Romains. Pilate n’était-il pas coupable de représailles sanglantes, selon Luc 13, 1 ? Et « Caïphe évoque avec cynisme la mort de Jésus comme celle d’un bouc émissaire, le sacrifice d’un seul permettant d’épargner le peuple entier. Mais, pour les lecteurs croyants, cette prise de parole sonne comme une prophétie involontaire qui prédit le sens salvifique de la mort de Jésus » (A. Marchadour, « Venez et vous verrez », Bayard 2011. Page 315).

            « L’Heure » n’est pas encore venue. Jésus s’éloigne après la résurrection de Lazare. Son attitude et ses paroles ont « divisé » le peuple qui Le cherche et les autorités de plus en plus remontées contre Lui. Cette page de Saint Jean fait prendre conscience du « clivage » qui s’établit et qui montre l’isolement du « pouvoir ». Jean dit : « Beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem… Ils cherchaient Jésus » ; pendant ce temps, « les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter ». Ce harcèlement haineux va s’amplifier.

            Comme souvent dans sa vie, Jésus va préparer « l’Heure » de son don suprême. Entouré de ses disciples, Il ne participe à aucune action qui mériterait une mention dans les Evangiles. Il reviendra à Jérusalem pour l’entrée sous les ovations populaires.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.