Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 12 juin 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 12 juin 2018

(Matthieu 5, 13-16)

            Pour que l’expression « sel de la terre » ne s’use pas, il importe que les paroles de Jésus restent pour chaque disciple « Esprit et Vie » (Jean 6, 63) et que cette Parole « reste à l’œuvre en nous, les croyants », (selon 1Th 2, 13). Le « sel » peut-il retrouver sa saveur s’il est devenu « fade » ?

            Les « disciples de Jésus » sont « une ville située sur une montagne », non pour se faire voir, mais pour « être vue » tout de même. On ne manquera pas de les remarquer, et peut-être d’un œil sévère, car ils font profession de sainteté par leur baptême. Il leur revient d’être « parfaits comme le Père du Ciel », et de ne jamais désespérer, car Dieu est à l’œuvre en eux pour les redresser quand ils faiblissent.

            Jésus a donné l’exemple de la « lampe » en Jean-Baptiste, le « porte-lumière ». Les saints sont ces lampes. Leur conduite donne envie de les imiter ; mais grâce à leur humilité, on découvre que c’est Dieu qui les fait agir ainsi, et eux reconnaissent que c’est Dieu qui leur donne de faire le bien. Sainte Mère Teresa  disait : « Je suis le petit crayon dans la main de Dieu. Priez pour que ce petit crayon n’écrive pas trop mal l’œuvre de Dieu »


            Lors des Journées Mondiales de la Jeunesse, en 2001, Saint Jean-Paul II parlait ainsi aux jeunes :

            "Vous êtes la lumière du monde". Pour beaucoup de ceux qui, dès le début, écoutèrent Jésus, comme pour nous aussi, le symbole de la lumière évoque le désir de la vérité et la soif de parvenir à la plénitude de la connaissance, inscrits au plus profond de tout être humain.

            La rencontre personnelle avec le Christ éclaire d’une lumière nouvelle notre vie, nous met sur le droit chemin et nous engage à être ses témoins. La manière nouvelle de regarder le monde et les personnes, manière qui nous vient de Lui, nous fait pénétrer plus profondément dans le mystère de la foi, qui est non seulement un ensemble d’énoncés théoriques à accueillir et à ratifier par l’intelligence, mais une expérience à assimiler, une vérité à vivre, le sel et la lumière de toute la réalité (cf. Veritatis splendor, n. 88).

            Dans le contexte actuel de sécularisation, dans lequel bon nombre de nos contemporains pensent et vivent comme si Dieu n’existait pas ou sont attirés par des formes de religiosité irrationnelles, il est nécessaire que vous précisément, chers jeunes, vous réaffirmiez que la foi est une décision personnelle qui engage toute l’existence. Que l’Évangile soit le grand critère qui guide les choix et les orientations de votre vie ! Vous deviendrez ainsi des missionnaires par vos gestes et vos paroles et, là où vous travaillez et où vous vivez, vous serez des signes de l’amour de Dieu, des témoins crédibles de la présence amoureuse du Christ. N’oubliez pas: "On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau."  (Mt 5, 15)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.