Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 11 octobre 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 11 octobre 2018

(Luc 11, 5-13)

            Dieu est meilleur que tous les amis du monde ; Il ne donne pas « pour avoir la paix », mais Il veut que nous ne nous lassions pas de demander. Il donnera, parce qu’Il le sait mieux que nous ce qui est le meilleur pour nous.

            Les images de la parabole et celle du père de famille préparent le lecteur à trouver, après sa persévérance, un Père du Ciel qui donne ce qu’Il a (et ce qu’il y a) de meilleur que tous les biens de la terre : l’Esprit Saint qui vient nous éclairer dans nos choix. L’Esprit Saint, c’est Dieu qui se donne Lui-même.

            On reconnaît 3 formules qui vont « par paire » : demander et donner, recevoir ; chercher et trouver ; frapper et ouvrir. C’est sans doute la trace de traditions orales avec des refrains mnémotechniques. Le reste du texte comporte aussi des « sentences de sagesse ».

                                                                                   *

            Saint Augustin recommande la « piété » et défend toute « verbosité ».

            « Beaucoup demandent ce qu'il ne faut pas demander, dans l’ignorance où ils sont de ce qui leur est vraiment utile. Il faut éviter deux choses dans la prière, demander ce qu'il ne faut pas demander et demander à celui qu’il n'est pas permis d’invoquer… C’est à Jésus-Christ, le Seigneur notre Dieu, au Dieu, Père des prophètes, des apôtres et des martyrs, au Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, au Dieu, Créateur du ciel, de la terre, de la mer et de tout ce qu'ils contiennent, c'est à lui qu'il faut demander ce dont vous avez besoin. Cependant il faut éviter de demander même à Dieu des choses défendues… C'est la piété et non la verbosité qui rend la prière efficace : "Votre Père sait ce qui vous est nécessaire avant même que vous le lui demandiez". Ne lui parlez donc pas longuement ; il sait ce qu'il vous faut.

            Vous me direz : Si Dieu connaît tous nos besoins, inutile de les lui exprimer, même en peu de paroles. Pourquoi prier ? Il connaît notre indigence : à lui de nous venir en aide. S'il a voulu que tu demandes, c'est pour exciter ton désir de recevoir et relever à tes yeux le prix de ce qu'il donne ; c'est le désir qu'il veut exciter en toi, et les demandes que Notre-Seigneur Jésus-Christ nous fait exprimer dans l'Oraison dominicale sont autant de formes de ce même désir. Du reste, tu ne dois pas demander autre chose que ce qui s'y trouve exprimé. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.