Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 11 août 2018
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 11 août 2018

(Matthieu 17, 14-20)

            Eloge de la foi ! Si la graine de moutarde est minuscule, l’image évangélique utilisée par Matthieu en 13, 31-32 offre toute chance de la voir grandir et devenir un « arbre ». Seigneur, je crois, mais Tu me redis : « Pourquoi dire : “Si tu peux”… ? Tout est possible pour celui qui croit. » Laisse-moi te crier comme le père de famille qui t’implorait: « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » (Marc 9, 24). Si les disciples « n’ont pas pu guérir ce « fils…épileptique », la raison est claire : « En raison de votre peu de foi. »

            En faisant grandir la foi de ses disciples, Jésus veut les associer à son œuvre. N’a- t-Il pas dit, selon Jean (6, 29): « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » Et « Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père », selon Jean 14, 12. Prions donc le Seigneur qui donne la foi de l’accroître en nous !

            L’exemple que donne Jésus a été pris « au pied de la lettre » par certains saints qui ont réalisé des prouesses au-dessus de leurs forces. Certes, nous n’avons pas à demander des choses extraordinaires, mais un accroissement de la foi pour mieux « voir » ce que nous devons faire, et, ajoute l’Eglise dans sa Liturgie, « la force de l’accomplir ». Les exemples les plus simples consistent à voir en tout homme un frère et à le servir dans l’esprit de Jésus : «Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Matthieu 25, 40)


            Avec le Bienheureux Paul VI, demandons la foi :

            Seigneur, je crois: je veux croire en Toi.

            O Seigneur, fais que ma foi soit entière, sans réserves, et qu'elle pénètre dans ma pensée, dans ma façon de juger les choses divines et les choses humaines;

            O Seigneur, fais que ma foi soit libre; qu'elle ait le concours personnel de mon adhésion, accepte les renoncements et les devoirs qu'elle comporte et qu'elle exprime le meilleur de ma personnalité: je crois en Toi, Seigneur; (…)

             O Seigneur, fais que ma foi soit joyeuse et qu'elle donne paix et allégresse à mon esprit, le rende capable de prier avec Dieu et de converser avec les hommes, de telle manière que transparaisse dans le langage sacré et profane la béatitude intérieure de son heureuse possession;

            (Suite de cette prière : Paul VI, audience du 30 octobre 1968)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.