Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Méditation du 10 juin 2019
Bible meditations © viechretienne.fr

Méditation du 10 juin 2019

(Jean 19, 25-27)

            Fête instituée par le Pape François, (le 11 février et publication le 3 mars 2018) et  célébrée pour la première fois le 21 mai 2018 : « Marie, Mère de l’Eglise. »

            « Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » (Jn19, 26-27).

            C’est une « consécration » des commentaires des Pères de l’Eglise qui ont vu à travers Jean, (le disciple au pied de la Croix), toute l’Eglise, peuple des croyants, adoptés par Marie. Se profile derrière cette Parole de Jésus à sa Mère qu’Il n’est pas le seul Fils, mais que tous ceux qui croient en Jésus sont son Corps total, élargi aux dimensions du monde. Dieu nous voit « fils dans son Fils ».

            Marie est « instituée  Mère de l’Eglise ». De même, Jean, représentant l’Eglise, accueille Marie pour Mère, « Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » Tous les croyants prennent dans leur foi Marie, Mère de l’Eglise, et donc leur Mère. C’est donc une famille spirituelle que Jésus demande Et de même qu’Il a voulu se faire homme par Marie, de même Marie devient le membre le plus éminent de l’Eglise. C’est elle qui redit à chaque croyant : « Tout ce qu’Il vous dira, faites-le ! » (Jean 2, 5) C’est elle, la plus proche parente de Jésus, car elle écoute sa Parole et la met en pratique mieux que quiconque.

            Voici un extrait de la présentation du décret du Pape François.

                « Pourquoi Marie est-elle la Mère de l’Eglise ? Cela a des fondements bibliques. Dans les Actes des Apôtres, Marie avec les Apôtres au Cénacle (Ac 1,13-14), sont en prière, en attendant la venue du Saint Esprit qui marque la naissance de l’Eglise. Célébrer Marie Mère de l’Eglise le lundi de Pentecôte, – reprise du temps ordinaire dans la liturgie -, signifie que l’Eglise, née du Saint Esprit en présence de Marie, est aussi conduite et accompagnée dans l’histoire par sa présence maternelle.    

            Cette nouveauté liturgique introduite par le pape François souligne le lien étroit entre chaque baptisé, l’Eglise entière et la Mère du Seigneur. Accueillir la maternité ecclésiale de Marie est un acte d’obéissance du Seigneur Jésus lui-même qui, sur la croix, a demandé à chaque disciple d’accueillir Marie comme Mère, en s’adressant au disciple bien-aimé qui nous représente. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.