Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Le Pape invite les scouts à
Euromoot 2019 © Vatican News

Le Pape invite les scouts à "donner vie à une Europe renouvelée"

Notre Saint-Père Pape François a profondément saisi la finalité du scoutisme: Atteindre la liberté des enfants de Dieu, qu'il faut pour rendre le monde meilleur.
Quel moment inoubliable quand tous les 5000 routiers et guides-aînées répondent spontanément au discours du pape en chantant le chant de la Promesse, chacun dans sa langue. Une réponse, un engagement, une promesse de contribuer avec la grâce de Dieu et toutes nos forces à la construction de la société de demain.C’était le point d’orgue de leur pèlerinage : plus de 5 000 scouts d’Europe, guides-aînées et routiers, ont été reçus en audience par le Pape François en salle Paul VI ce samedi matin. Se basant sur ces paroles de Jésus, «donnez et l’on vous donnera» (Luc 6, 28), le Saint-Père a insisté sur l’importance et la centralité du don, qui libère et fait aller vers l’autre.

"Donner vie à une Europe renouvelée"

Aujourd’hui, tout nous invite à avoir plutôt qu’à donner, note le Pape. «Nombreux sont ceux qui vivent dans le seul but de posséder ce qui leur plait, mais ils ne sont jamais satisfaits», car leur cœur n’est pas comblé. Et pour cause : le cœur se fortifie avec le don, à l’inverse de la possession qui l’appesantit, le rend mondain. C’est pour cela que Jésus nous enjoint, comme point de départ, non pas à avoir mais à «donner» : c’est-à-dire à risquer, «à se lever du fauteuil», «à arrêter de subir la vie», et à aller sur le terrain, à se mettre en chemin. «Ne vous contentez pas de regarder passer la vie à la télévision, ne croyez pas que ce sera la prochaine app qui vous rendra heureux», a lancé le Pape aux scouts, avant de les mettre en garde : la soif de possession «te fait perdre ton identité, ton originalité» et te transforme en «photocopie» des autres.

Or, Dieu a créé chaque personne de façon unique ; Il ne te laisse jamais les mains vides mais Il te «libère des fausses promesses» des biens de consommation, pour habiter ton cœur, «te rendre beau, belle de l’intérieur, sans maquillage», et faire comprendre que la vraie joie consiste «à aimer et à être aimé». Chacun est unique et donc précieux aux yeux de Dieu. Aussi, poursuit François, «personne ne peut donner ce que, moi, je peux donner. Personne au monde ne peut donner ce que, toi, tu es appelé à donner», même si cela semble être une petite goutte d’eau dans un vaste océan. Et le Pape d’insister auprès des jeunes : «n’oubliez pas que vous êtes précieux aux yeux de Dieu, précieux pour l’Église, précieux pour moi». Et le secret de la vie, dit-il, c’est qu’elle se possède en se donnant.

Le don et le service sont particulièrement importants pour le scoutisme, observe le Pape, se référant aux concepts de «départ» et de «fraternité scout», qui invitent à l’ouverture aux autres. «Si vous construisez des ponts vers les autres, vous verrez les autres parcourir ces ponts pour venir vers vous ». «Regardez vos mains, faites pour construire, servir, donner et dites-vous :‘cela m’importe, l’autre me regarde’».

La création n'a pas de frontières

«Donnez et l’on vous donnera» concerne aussi la création, affirme le Saint-Père. « Si nous continuons à l’exploiter, elle nous donnera une leçon terrible». La création n’a pas de frontières, elle est un espace ouvert, et en cela, elle nous prodigue un «enseignement précieux» : «nous sommes au monde pour rencontrer les autres, pour créer de la communion. (…) La création est faite pour nous connecter à Dieu et entre nous, c’est le ‘réseau social’ de Dieu». Si l’on part de ses préjugés sur les autres, de ses idées bien établies, «nous ne verrons que des limites et des barrières». Seule la rencontre avec l’autre, la découverte de son histoire, de sa réalité, nous fera le considérer comme un frère avec qui habiter la «maison commune».

Le Pape encourage encore les scouts à «préparer le chemin du Seigneur», en choisissant la voie du don, non celle de la possession. A être des constructeurs actifs de «sociétés réconciliées et intégrées qui donnent vie à une Europe renouvelée : non pas protectrice d’espaces, mais génératrice de rencontres». 

Pèlerinage pour (re)découvrir les racines spirituelles de l'Europe

Depuis le 27 juillet et jusqu’à vendredi, dans le cadre de l'Euromoot, -rassemblement international des guides et scouts d'Europe de plus de 17 ans-, des milliers de guides aînées et routiers ont cheminé vers Rome, à partir d’une région italienne de leur choix (Ombrie, Abruzzes, Toscane ou Latium). Chaque itinéraire leur a permis de (re)découvrir leurs racines culturelles et chrétiennes communes, notamment grâce à la figure d’un saint: l’apôtre Paul, Cyrille et Méthode, Benoît de Nursie, Catherine de Sienne, ou François d’Assise.

© Vatican News 03 août 2019, 12:47

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.