Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

La chorale paroissiale prépare les célébrations de la Semaine Sainte.
Chorale paroissiale © C.Loisy

La chorale paroissiale prépare les célébrations de la Semaine Sainte.

Chorale paroissiale © C.Loisy

Lundi, les membres de la chorale paroissiale se sont retrouvés dans la grande salle paroissiale pour la préparation des célébrations de la Semaine Sainte.

            Ils sont une quarantaine, les femmes plus nombreuses que les hommes. La chorale paroissiale s’inscrit exclusivement dans une démarche liturgique. Elle a pour mission d’assurer le relais avec les fidèles, rien à voir avec un concert. Le choix des chants privilégie ce dialogue. Cet objectif n’exclut pas l’interprétation d’une pièce du répertoire, pièce qui invite à la méditation, à la joie pendant l’offertoire ou après la procession de communion, pendant l’envoi final.

Comme dans toutes les chorales, l’assiduité aux répétitions est nécessaire pour une bonne préparation. La mise en voix se fait en toute décontraction, on respire, on murmure, on sourit, on laisse éclater le chant. Il est temps de travailler le choix fait par Anne-Marie Cailleret et Huguette Murail, les chefs de chœur, en lien avec Guillaume Marionneau, l’organiste titulaire. Il s’agit de préparer les célébrations des Rameaux, du Jeudi Saint, de la Veillée Pascale, du jour de Pâques.

La participation à la chorale peut paraître exigeante, mais chaque membre trouve dans le sourire des fidèles qui sortent de la cathédrale une forme de gratitude pour le service accompli, humblement. La chorale contribue à la solennité, à la beauté des célébrations, aspect auquel Mgr Jacolin s’est montré sensible. L’harmonie des voix est le fruit d’une réelle complicité entre les choristes. Chaque répétition offre un moment de partages, d’échanges. Les sujets ne manquent pas : la vie des familles, la vie de la paroisse, les loisirs…

            Alors, les animatrices de la chorale paroissiale seraient heureuses de voir de nouvelles personnes venir étoffer chacun des pupitres. Il ne faut pas avoir peur de se rendre chaque lundi, de 18 h 30 à 20 heures dans la grande salle paroissiale. On y sera bien accueilli, comme trois femmes, ce lundi.

Claude LOISY

 
 
 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.