Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Eglise Sainte-Croix de Nantes : les touchants remerciements des sœurs
Merci © Fraternité Bénédictine Apostolique

Eglise Sainte-Croix de Nantes : les touchants remerciements des sœurs

MERCI
Merci à vous tous, présents dans cette église Sainte-Croix en ce jour. 
Ce jeune homme, aux traits souffrants, son arme a la main, nous a bien sûr impressionnés. Mais ce qui nous a le plus impressionné, ce sont les réactions des uns et des autres. 
Pas de cris de panique, seulement un « «Père ! » qui a retenti avec force invitant le prêtre à se retirer et se mettre à l’abri. 
Dans le chœur, le servant est resté calme. Il a pris l’arme posé un instant sur l’autel par le jeune homme. C’est ce qu’on appelle un calme désarmant. MERCI à toi Guy…
Et cet homme qui est sorti du rang pour aller rejoindre Guy aux cotés du jeune homme. Et vous Monsieur, qui aviez l’air si déterminé en vous avançant dans l’allée, sans oublier votre génuflexion en montant vers l’autel, certains pensent que vous étiez peut-être un ange… A vous Messieurs, qui êtes repartis discrètement, MERCI !
MERCI à vous, nos voisins et amis de la « Cantine du Curé », qui avez débarqué aussitôt, revêtu de vos tabliers… en plein service… toujours prêts à nous porter secours.
MERCI à vous qui ne vous êtes pas arrêté de prier, bien au contraire !
MERCI à vous qui avez appelé la Police, vous avez eu le souci des autres. 
MERCI à vous, Forces de l’ordre, qui êtes intervenu rapidement, prenant des risques. 
MERCI à vous, médecins de ce service d’urgence, qui avez accueilli et pris en charge les personnes choquées.
Que chacun soit remercié. 
Que personne ne regrette rien, car dans ces cas là, on réagit comme on peut, on est déstabilisé par l’irruption de la folie, et il est toujours un devoir de se protéger. Soyons émerveillés par la paix qui a dominé dans cet évènement. Il n’y a eu aucun mouvement de panique, aucune bousculade, on m’a même rapporté qu’aux portes, on se laissait passer… Cela n’est pas sans lien avec celui qui est « le Prince de la Paix » et auprès duquel nous venons chercher cette grâce, à chaque Eucharistie.
Les héros de l’ordinaire sont là, dans nos assemblées, dans nos commissariats, dans nos quartiers. Ce sont d’eux dont il faut parler, plutôt que des auteurs d’actes fous. 
MERCI à vous, qui êtes venu, au nom de la ville de Nantes ou du diocèse manifester votre proximité dans cet évènement. (Voir le message de Monseigneur Jean-Paul JAMES ci dessous).
MERCI à Notre-Dame de Bon Secours qui ne cesse de veiller sur nous en ce lieu et sur notre ville de NANTES.
Que jamais notre prière ne cesse… notre église restera toujours ouverte quoiqu’il en soit !

Pour l’Eglise Sainte-Croix, 
Sr Marie-Anne

Communiqué de Mrg James, ce jeudi 5 Octobre 2017:
"Un prêtre et une communauté ont été choqués, alors qu’ils célébraient le cœur de la foi chrétienne. Mesurant le trouble causé par l’événement, j’exprime aux prêtres et à la communauté paroissiale mon fraternel soutien. Je prie pour que l’église Sainte-Croix reste fidèle à sa mission d’être un havre de paix au cœur de la ville."

Fraternité Bénédictine Apostolique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.