Logo Paroisse Notre Dame de la Plaine - Luçon

Chants liturgiques des célébrations à venir : écoutez et mémorisez !
Chants, chorale © a

Chants liturgiques des célébrations à venir : écoutez et mémorisez !

Kyrié et Gloria sur la première image,

Sanctus, Anmanèse et Agnus sur la deuxième image.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pourquoi chanter à la messe ?

Dans la constitution Sacrosanctum concilium, le concile Vatican II promeut la « participation active » des fidèles à la liturgie, soulignant que celle-ci s’exprime en particulier par « les acclamations du peuple, les réponses, le chant des psaumes, les antiennes, les cantiques » (§30). « Lorsque l’Église prie, chante ou agit, la foi des participants est nourrie, les âmes s’élèvent vers Dieu pour lui rendre un hommage spirituel et recevoir sa grâce avec plus d’abondance », ajoutait le concile (§33).

« Le chant et la musique ne sont pas des éléments qui ”accompagnent” le culte ou la prière, ils sont l’expression de la prière elle-même », explique le P. Étienne Uberall, curé à Strasbourg. C’est pour cela que le chant et la musique se doivent d’être en « connexion étroite avec l’action liturgique » (Sacrosanctum concilium, § 112). « Dans une liturgie, la musique n’est pas un but en soi, mais un moyen au service de l’action rituelle », insiste le compositeur Jo Akepsimas pour qui il ne s’agit donc pas de « chanter pendant la messe » mais de « chanter la messe ».

 P. Michel ­Wackenheim. "Le chant liturgique dit une joie à nulle autre pareille. Chanter la messe, c’est proclamer la mort du Seigneur, célébrer sa résurrection et appeler le jour de sa venue et de notre joie." Pour l’archiprêtre de la cathédrale de Strasbourg, le chant contribue aussi à « unir les cœurs et les élever vers Dieu ». Comme le souligne une préface de la prière eucharistique : « Tu n’as pas besoin de notre louange, nos chants n’ajoutent rien à ce que tu es, mais ils nous rapprochent de toi » (4e préface du temps ordinaire).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.